Arrivé au Hertha Berlin l’été dernier, Salomon Kalou débute la plupart des matches sur le banc malgré cinq buts inscrits. Une situation que l’attaquant ivoirien a de plus en plus de mal à supporter. En tant que « grand joueur », il revendique un meilleur traitement.


Salomon Kalou a-t-il fait le bon choix en rejoignant le Hertha Berlin l’été dernier ? Avec seulement sept titularisations (malgré 5 buts) depuis le début de la saison, la question mérite d’être posée alors que l’Eléphant n’a plus débuté la moindre rencontre depuis le 7 novembre (0-2 contre Hanovre 96). L’ancien Lillois commence à trouver le temps long. Et il le fait savoir dans les colonnes du Berliner Kurier.

« Je pense qu’un joueur qui a réussi tant de choses dans sa carrière devrait être mieux traité« , s’indigne-t-il. « Quand vous recrutez un grand joueur, vous devriez construire l’équipe autour de lui. Je suis là depuis trois mois maintenant et je commence à comprendre certaines choses. »

Priorité aux Eléphants

Désormais pour Salomon Kalou, la hiérarchie est simple : la Selephanto passe avant sa carrière en club. « Je vais à la Coupe d’Afrique des nations en janvier. Je veux gagner pour mon pays« , affirme-t-il. « Quand la compétition sera terminée, je me concentrerai sur la suite de ma carrière« .

Si un départ au mercato d’hiver n’est pas forcément à l’ordre du jour- en cas de bon parcours, la Côte d’Ivoire sera encore en lice le 2 février, date de clôture du marché des transferts-, le message transmis par l’Ivoirien à son entraîneur Jos Luhukay est clair : s’il ne retrouve pas rapidement du temps de jeu, il ira voir ailleurs.

Grand écart

La prise de conscience est douloureuse pour Salomon Kalou. Fin octobre, il exposait encore sa motivation de « créer l’histoire du club » et remerciait les dirigeants du Hertha Berlin pour leur confiance. « A Berlin, ce club a misé tout sur moi. Quand un club mise sur un joueur, c’est pour qu’il réussisse« , se réjouissait-t-il. « Ils m’ont donné une voiture et bien logé. Je n’ai pas eu à me casser la tête pour me trouver une maison. Tout était déjà réglé. J’avais juste à mettre ma paire de chaussures pour jouer et c’est tout« .

Mais les petites attentions du club ne remplacent pas le temps de jeu que revendique Kalou, qui n’a plus forcément les faveurs de Jos Luhukay. Un beau gâchis alors que Lille ne s’est toujours pas remis du départ de son buteur attitré.