S’il dispute la Coupe du monde des clubs dans les rangs de l’Inter Milan, Samuel Eto’o garde tout de même un œil attentif sur les performances du TP Mazembe, le représentant africain dans la compétition. « J’ai suivi leurs débuts au moment où je suis arrivé à Abou Dabi, a révélé le buteur camerounais à FIFA.com. Leur match n’était pas terminé et, avec tous les Africains de l’équipe, on a commencé à les encourager en espérant qu’ils gardent le résultat. Ça m’a fait énormément plaisir qu’ils remportent ce match. Ils représentent fièrement notre continent et je leur dis un grand bravo de l’avoir fait de cette manière. […] Mais si on doit les affronter en finale, alors ils redeviendront un adversaire comme un autre. »