Bloquée durant de longues heures à Atlanta aux Etats-Unis en raison d’une nébuleuse affaire de billets d’avion non payés, la sélection de football du Nigeria devait finalement s’envoler pour le Brésil à 12H GMT, révèle la BBC. Au terme d’un voyage de sept heures, la Dream Team doit donc rallier Manaus, théâtre de son premier match, pour 19H GMT… soit seulement six heures avant son entrée en lice contre le Japon à 1H GMT ! Le tout dans un avion trop petit.

« Les joueurs ne sont pas à l’aise avec la taille de l’appareil« , a ainsi déploré le porte-parole de la Fédération nigériane, Timi Ebikagboro, à la BBC. De son côté, l’instance a rejeté la responsabilité de ce couac sur le gouvernement. « L’argent payé par le ministère des Sports pour le vol n’avait pas été réceptionné par la compagnie aérienne mardi, donc ils ont refusé de conduire l’équipe au Brésil. C’est un exercice fastidieux mais ils auraient dû commencer le processus plus tôt, comme la NFF l’avait souligné. Cette situation n’a rien à voir avec la NFF« , a assuré une source proche de l’instance.