JSK : Mort d’Albert Ebossé, victime de ses propres supporters

Drame en Algérie. Samedi, Albert Ebossé est mort sur un terrain, victime d'un pavé jeté depuis les tribunes qui l'a touché en pleine tête. L’attaquant camerounais de 25 ans venait de s’incliner au stade du 1er novembre de Tizi Ouzou avec la JS Kabylie face à l’USM Alger (1-2). Il avait inscrit le seul but de sa formation sur penalty (28e). Souffrant d’un traumatisme crânien, il n’a pas survécu après son transfert au CHU, qui jouxte le stade. Match choc de la deuxième journée du championnat, JSK-USM opposait le deuxième du dernier exercice de Ligue 1 au champion. Mécontents du revers des Canaris pour leur première sortie à domicile en 2014/15, les “supporters” de la JSK ont jeté des objets de toute sorte en provenance des tribunes. Dont un pavé, fatal au Lion Indomptable (6 sélection), meilleur buteur du dernier championnat. Alors que les stades algériens sont fréquemment le théâtre de violences émanant des tribunes, des mesures chocs des autorités sont attendues.

Sur le même sujet : décès d’Albert Ebossé, victime de jets de projectiles.

JSK : Mort d’Albert Ebossé, victime de ses propres supporters
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.