Dans quel bourbier Giannelli Imbula s’est-il donc fourré ? Ce lundi, L’Equipe nous apprend que le milieu de terrain du FC Sotchi fait l’objet d’une enquête en France pour «vol de voiture». Les faits remontent à juin 2018 lorsque l’international congolais évoluait à Toulouse.

Tout a commencé lorsque l’ancien Marseillais a été victime d’un accident dans son Audi RS 3 break à cause d’un autre véhicule qui a pris la fuite. Par l’intermédiaire de son cousin, le Léopard a été mis en relation avec un certain Morgan B. Propriétaire d’une société de poids lourds, ce dernier lui aurait soumis l’idée une escroquerie à l’assurance en proposant d’utiliser un de ses camions pour abîmer encore plus sa voiture tout en endossant ensuite la responsabilité de l’accident afin que son assurance le rembourse. L’affaire est conclue, mais tout ne se passe pas comme prévu.

Prétextant des soucis avec l’assurance, qui aurait flairé la manœuvre et porté plainte, Morgan B. aurait ensuite demandé à Imbula la carte grise de l’Audi ainsi qu’une attestation de vente afin de se faire passer pour le propriétaire du véhicule, un moyen selon lui de régler plus facilement les soucis avec la justice. Le joueur s’exécute. «Il me disait de ne pas m’inquiéter avec les papiers, que c’était pour ne pas avoir de soucis, juste pour montrer aux policiers qu’il était en règle, et qu’ensuite on rétablirait tout. Je l’ai cru», a indiqué Imbula, rapporte le quotidien sportif.

Imbula trop naïf ?

Problème : les semaines passent et Morgan B. ne lui donne plus de nouvelles. En septembre 2018, le Congolais parvient finalement à localiser son véhicule à Toulouse grâce à un dispositif de géolocalisation. Son cousin va la récupérer grâce à un double des clés. Mais, un mois plus tard, la police arrête son frère au volant de la voiture à Argenteuil. Le véhicule étant désormais à son nom, Morgan B. porte plainte pour vol.

«Mon client nie toute arnaque à l’assurance. Il a acquis cette voiture au prix de 30 000 €, en deux versements de 15 000 € en liquide. Il a une attestation de vente et une autre de cession du véhicule qui prouvent qu’il en est bien le propriétaire», a affirmé l’avocat de Morgan B., Me Simon Cohen. De son côté, Imbula a porté plainte pour «chantage», «escroquerie» et «tentative d’escroquerie». Charge à la justice de trancher dans cet épineux dossier…