Sacrée championne d’Afrique pour la deuxième année consécutive vendredi face au Wydad Casablanca (1-1, 1-0), l’Espérance Tunis sait bien que son sacre ne tient qu’à un fil puisqu’un comité exécutif d’urgence de la Confédération africaine de football (CAF) doit se réunir mardi pour statuer sur cette « finale de la honte . Alors que le président de la Fédération marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa, doit plaider la cause du WAC à cette occasion et demander à ce que la manche retour soit rejouée sur terrain neutre, l’ES Tunis veut préserver ses intérêts.

Dans un communiqué, les Sang et Or ont officiellement demandé ce lundi à la CAF le droit d’être présents à cette réunion. Pour justifier sa requête, le club tunisien affirme que des représentants du WAC seront là à cette occasion et il exige donc de jouir des mêmes droits. Affaire à suivre…