Qualifié pour la finale de la Ligue des champions, le Zamalek a néanmoins eu chaud en buvant la tasse 5-2 sur le terrain du Wydad Casablanca samedi en demi-finale retour. Un résultat qui paraissait improbable après le 4-0 infligé à l’aller. D’ailleurs, le président du géant cairote, le sulfureux Mortada Mansour, estime que les facteurs sportifs ne sont pas les seuls à avoir influé sur la rencontre.

« Je suis responsable de ce que je dis, le Zamalek n’a jamais eu recours à la sorcellerie pour gagner un match… Avec tout le respect que je dois au Wydad, Ismsail Youssef (directeur technique) a vu sept hommes debout derrière les cages du Zamalek. Il est certain que ce sont des sorciers. Il s’y connaît. Le Zamalek n’était pas dans son état normal lors de ce match, et ce n’est pas à cause des joueurs…« , a assuré le dirigeant à la télévision égyptienne. Ironie du sort, le marabout égyptien Alaa Hassanine a quant à lui déclaré avoir provoqué l’élimination du WAC, qui n’était lui non plus vraiment pas dans son assiette à l’aller !