Gros coup sur la tête pour Liverpool. Malgré un contenu très satisfaisant, les Reds ont lourdement chuté sur le terrain du FC Barcelone (3-0) mercredi en demi-finale aller de la Ligue des champions. Assommés notamment par un doublé de Lionel Messi sur la fin, dont un magnifique coup franc direct, les Anglais voient leurs rêves de nouvelle finale quasiment réduits à néant.

Avec 4 Africains titulaires au coup d’envoi côté Liverpool (le Camerounais Joël Matip, le Guinéen Naby Keita, le Sénégalais Sadio Mané et l’Egyptien Mohamed Salah), la soirée démarrait pourtant sous les meilleurs auspices. Mais un premier coup dur intervenait rapidement lorsque Keita devait céder sa place après 20 petites minutes, visiblement touché à l’adducteur. Une blessure qui contrariait les Reds, moins flamboyants qu’en début de partie.

Mané loupe le coche, Salah aussi…

Pourtant, Salah était dans un grand soir, lui qui a fait très mal à la défense catalane et au Français Lenglet sur chacune de ses accélérations foudroyantes. Auteur de nombreuses courses, Mané a représenté une grosse menace aussi, lui qui aurait largement pu obtenir un penalty sur un contact avec Piqué, mais l’arbitre n’a pas bronché (l’officiel a ensuite compensé en ne sanctionnant pas une main de Matip dans l’autre surface).

Malheureusement, Salah et Mané ont symbolisé le gros défaut de leur équipe au Camp Nou : le manque d’efficacité. Avant la mi-temps, le Sénégalais a ainsi expédié une reprise dans la surface au-dessus du but, tandis que Salah a trouvé le poteau dans les dernières minutes. Or, à ce niveau-là, la différence se fait surtout au niveau de l’efficacité. Si les Reds avaient, par exemple, mis ces deux ballons au fond, la situation serait bien différente avant d’aborder le match retour à Anfield mardi prochain…