Après un nouveau week-end de football retrouvez le top et le flop des joueurs africains qui se sont illustrés dans les grands championnats européens.



 En hausse

Serge Aurier (Toulouse) : Très certainement le meilleur Toulousain ce week-end, l’international ivoirien (6 sélections) n’en finit plus de progresser. Des déboulés et un repli défensif exemplaires ponctués d’un but d’attaquant sur une passe décisive de Wissam Ben Yedder. Le latéral droit est actuellement dans un autre monde. Vers un nouvel horizon dès la saison prochaine ?

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) : Si le Borussia Dortmund s’est baladé face à l’Eintracht Francfort (4-0), la pépite gabonaise a mis les Allemands sur les bons rails avec un doublé de pur buteur en début de rencontre (10e, 21e). Il s’agit des 12e et 13e buts de l’ancien Stéphanois qui profite de la blessure du Polonais Jakub B?aszczykowski pour s’imposer en tant que titulaire. Prochain rendez-vous en Bundesliga face à Hambourg samedi prochain pour Aubameyang.

Dominick Kumbela (Eintracht Brunswick) : Si Brunswick se maintient en Bundesliga en fin de saison, le club allemand retiendra très certainement ces trois points face à Hambourg (4-2). Entré en jeu à la mi-temps de ce match, Kumbela peut être considéré comme un sauveur. Auteur d’un triplé dans cette seconde période (51e, 61e, 85e), l’attaquant congolais a mené avec panache et réussite ses coéquipiers vers un précieux succès lors de choc entre les… deux derniers du classement.

Kwadwo Asamoah (Juventus) : Etre titulaire chez le leader de Serie A prouve toutes les qualités du Ghanéen. Impressionnant de puissance face au Chievo, le milieu de terrain a une nouvelle fois parfaitement maîtrisé sa partie de terrain bien épaulé par Vidal, Marchisio ou encore Pirlo. Asamoah s’offre même le luxe de débloquer le tableau d’affichage mais aussi son compteur personnel cette saison dans le championnat italien.

Henri Bedimo (Lyon) : Le Camerounais est tout simplement au-dessus du lot cette saison. Régalant par ses débordements sur son côté gauche, le joueur passé par Montpellier a tout d’abord offert un caviar à Jimmy Briand après un travail remarquable que ce dernier n’arrive pas conclure. Mais la seconde tentative est la bonne et le Lion Indomptable délivre un nouveau centre au Français qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond des filets. Sixième passe décisive de la saison en Ligue 1 pour un Bedimo virevoltant.

Foued Kadir (Rennes) : Match solide pour l’international algérien (22 sélections) face à Montpellier. Pas récompensé par ses nombreuses initiatives, le milieu de terrain prêté par l’OM a touché par deux fois les montants. La première fois la transversale sur une belle frappe lobée du pied gauche et la seconde sur un tir du pied droit excentré sur le côté. Sa formation se fera finalement rejoindre sur le fil (2-2) et Kadir reste bloqué à cinq réalisations cette saison.

 En baisse

Alain Traoré (Lorient) : Expulsé dès la première demi-heure de jeu (24e) avec Lorient, Traoré a lourdement pénalisé sa formation très en jambes à ce moment de la partie. Les Merlus seront vaincus par des Toulousains bien aidés par Aurier et Ben Yedder, tous les deux buteurs (1-3). Le Burkinabé, dont le car-jacking a subi un dénouement important, sera par ailleurs probablement suspendu pour les prochains déplacements à Bordeaux et Marseille en Ligue 1.

Yohan Benalouane (Atalanta) : Comme toute son équipe, le Tunisien a sombré face à Parme à domicile en prenant quatre pions. Qui plus est, l’ancien Stéphanois s’est illustré avec un but contre son camp en remisant de la poitrine vers son portier. Maladroit.

Samuel Eto’o (Chelsea) : Pas dans le bon tempo face à Manchester City en Cup (0-1), le Lion Indomptable a fait les frais de la mauvaise prestation offensive des Blues en se faisant sortir à la mi-temps. Pris en tenaille par les défenseurs des Citizens, Eto’o n’a pas existé. Par ailleurs, cela fait désormais un mois (et son triplé face à Manchester United) que le quadruple meilleur joueur africain n’a pas inscrit le moindre but avec les Blues. Une éternité pour un buteur de son calibre.