Le retour des anciens, avec Eto’o et Drogba, mais aussi la confirmation de la jeune garde emmenée par Sakho, Mané et El Jadeyaoui : les Africains ont particulièrement brillé sur les pelouses européennes dans leurs divisions respectives, offrant une kyrielle de buts (22, dans les 5 grands championnats) et des prestations de choix.


Samuel Eto’o (Everton) : Plutôt discret depuis son arrivée chez les Toffees, le Camerounais a fait parler la poudre face à Burnley (3-1). Et de quelle manière ! Le Lion Indomptable a prouvé qu’il n’avait rien perdu de son sens du but en signant un doublé, avec en prime un petit chef-d’oeuvre de frappe enroulée en pleine lucarne.

Didier Drogba (Chelsea) : « He’s back ». Déjà buteur mardi en Ligue des champions, Didier Drogba a profité de l’indisponibilité de Diego Costa et Loïc Rémy pour être aligné à la pointe de l’attaque des Blues contre Manchester United, dimanche (1-1) et pour inscrire sa première réalisation en championnat depuis son retour. Un but inscrit d’une tête décroisée sur corner, qui rappelle celui inscrit en finale de la Ligue des champions 2012. Seule fausse note de la soirée : l’Ivoirien pensait avoir offert la victoire à son équipe mais Robin Van Persie a égalisé au bout du temps additionnel (94e).

Emmanuel Adebayor (Tottenham) : Battu pour la deuxième fois consécutive en Premier League, Tottenham traverse une mauvaise passe. Emmanuel Adebayor avait pourtant ouvert le score de la tête. Sa deuxième réalisation de la saison. Mais Newcastle a renversé les Spurs et White Hart Lane en seconde période (1-2).

Wilfried Bony (Swansea) : Muet lors de ses dernières sorties, et dans le dur avec les Eléphants, l’international a de nouveau goûté à la victoire face à Leicester (2-0). Succès particulièrement savoureux pour l’ancien attaquant du Vitesse puisqu’il a offert la victoire à lui-seul grâce à un doublé.

Diafra Sakho et Alex Song (West Ham) : Auteur de son 6e but en 6 matchs, l’international sénégalais ne s’arrête plus de marquer en Premier League. Avec ce ratio, l’ancien de Metz a même atteint une performance inégalée depuis 22 ans et a surtout permis aux Hammers de faire chuter le Manchester City d’un Yaya Touré peu en réussite (2-1). Rencontre qui a également vu Alex Song réaliser une prestation de gala au milieu du terrain, le Camerounais ratissant un nombre incalculable de ballons et coupant les actions des Citizens. Logiquement élu homme du match.

Sadio Mané (Southampton : Petit à petit, le Sénégalais fait son trou chez les Saints. Auteur d’un but anecdotique la semaine passée, il a cette fois offert la victoire à son équipe contre le Stoke City (1-0) de Victor Moses, Mame Biram Diouf et Oussama Assaidi. Un but inscrit en renard des surfaces qui permet à Southampton de s’emparer de la place de dauphin derrière Chelsea.

Abdoul Ba et Alharbi El Jadeyaoui (Lens) Pour ses grands débuts en Ligue 1 en tant que titulaire, l’international mauritanien a offert une prestation de choix lors de la victoire des Nordistes face à Toulouse (2-0). Intraitable dans les duels aériens comme au sol, le défenseur central de tout juste 20 ans a démontré qu’il avait l’étoffe d’un futur grand. De l’autre côté du terrain, le Marocain Alharbi El Jadeyaoui, de retour dans le onze lensois s’est aussi montré très à son avantage. Remuant, il est récompensé par son but plein de puissance et de spontanéité.

Habib Habibou (Rennes) : Le « Franco-belgo-gabono-centrafricain » commence à s’acclimater à la Ligue 1. Titularisé en l’absence d’Ola Toivonen, il n’a pas déçu, ouvrant le score de la tête sur un centre de Paul-Georges Ntep. Et Rennes s’est offert le scalp de Lille (2-0).

Max-Alain Gradel (Saint-Etienne) : Les Verts étaient à l’arrêt chez eux depuis quatre matchs, l’international ivoirien a relancer la machine en offrant le but de la victoire face à Metz (1-0). Dans la continuité de ses dernières sorties, le milieu de terrain a était très actif et finalement récompensé par une volée aussi spectaculaire que libératrice pour le public de Geoffroy Guichard.

Emmanuel Imorou et Yrondu Musavu-King (Caen) : Sans le moindre succès devant leur public à d’Ornano, il aura fallu aux Caennais attendre la 11e journée de Ligue 1 et la réception de Lorient pour obtenir trois points à domicile (2-1). Une victoire obtenue grâce une solidité défensive matérialisée par les internationaux béninois et gabonais, rarement pris à défaut par des Merlus une nouvelle fois limités, et sans doute lésés d’un penalty en fin de partie. Ce qui n’aura toutefois pas empêché Jordan Ayew de trouver le chemin du but pour les Bretons.

Saphir Taïder (Sassuolo) : Incroyable mais vrai. Sassuolo tient enfin sa première victoire de la saison. En s’imposant sur la pelouse de Parme, la lanterne rouge (1-3), la formation de Saphir Taïder quitte la zone de relégation et remonte au 15e rang. Et l’Algérien n’y est pas étranger. Auteur d’une centre décisif et d’un poteau en première période, il a inscrit un splendide but lors du second acte (son premier de la saison). En face, Ishak Belfodil n’a pas quitté le banc.

Gervinho (AS Roma) : La Roma lâche du lest. Tenue en échec par la Sampdoria Gênes (0-0), elle laisse la Juve prendre ses distances en tête de la Serie A (3 points). Encore une fois, Gervinho aura été le Romain le plus tranchant, obligeant Sergio Romero à la parade (47e) quand ce n’est pas le poteau qui lui barrait la route (31e). Quand ça ne veut pas…

Anis Ben Hatira (Herta Berlin) : Il aura mis du temps à trouver le chemin du but cette saison. Mais au final les deux premières réalisations de l’international tunisien sous les couleurs du Herta auront pesé lourd dans la victoire face à Hambourg (3-0). De quoi permettre à son club de soigner sa différence de buts et remonter à la 13e place en Bundesliga.

Mehdi Benatia (Bayern Munich) : Surprenant dauphin de Bundesliga, le Borussia Mönchengladbach a montré que sa place n’est pas usurpée en tenant tête au Bayern Munich (0-0), dimanche. Sans un grand Manuel Neuer, ce sont même les coéquipiers du Guinéen Ibrahima Traoré , entré en fin de match, qui étaient les plus proches de la victoire. Mais Mehdi Benatia, qui s’impose enfin comme un titulaire à part entière, a sauvé la mise devant Raffael (52e).

Zakaria Bergdych (Valladolid) : La Liga Adelante lui réussit. Aligné dans une position plus offensive, le latéral gauche de métier a joué un rôle primordial dans le succès du Real Valladolid contre Albacete (4-3) en inscrivant un doublé. Il affiche déjà quatre buts cette saison. Deuxième, Valladolid peut croire en la remontée.

Paul-José Mpoku et Ricardo Faty (Standard Liège) : Dans le dur depuis le début de saison, le vice-champion de Belgique a su montrer une réaction d’orgueil en s’offrant le scalp d’Anderlecht dans le clasico belge, le tout sur la pelouse du grand rival qui essuie sa première défaite de la saison en championnat (0-2). Victoire qui porte l’emprunte de Poku, auteur du second but des Rouches, alors que Faty s’est montré précieux à la récupération. De quoi faire remonter les Liégeois à la 9e place au classement.