Dans les championnats européens, les Africains ont connu des fortunes diverses. Si le Congolais Christopher Maboulou et l’Algérien Aïssa Mandi ont pris une belle revanche, le Tunisien Aymen Abdennour et l’Ivoirien Yaya Touré ont été moins en réussite.


Christopher Maboulou (SC Bastia) : En mars dernier, sa main avait défrayé la chronique. La première journée de Ligue 1 lui a permis de montrer qu’il possède aussi du talent dans les pieds. Pour sa première sortie en championnat, l’OM version Marcelo Bielsa a été accrochée à Furiani (3-3). Avec un doublé (dont un but magnifique) et un penalty obtenu, transformé par Junior Tallo, l’international congolais n’y est pas étranger. Débuts en L1 plutôt prometteurs !

Aïssa Mandi (Stade de Reims) : En avril, son doublé contre son camp face au PSG en avait fait la risée de la Toile. Cette fois, le latéral droit algérien tient sa revanche contre son « club de cœur ». Avec un double sauvetage dans les dernières secondes, il a remis les compteurs à zéro et Reims, aidé par un but du Congolais Prince Oniangué, a tenu tête au double champion de France (2-2).

Vincent Aboubakar (FC Lorient) : Auteur de 18 buts la saison passée en L1, le Camerounais repart sur les mêmes bases. Convoité par l’AS Monaco, il a joué un bien mauvais tour au club de la Principauté en obtenant et transformant un penalty. Et les Merlus ont refroidi l’ASM au stade Louis II (1-2).

Cheick Diabaté (Bordeaux) : Avoir de longues quilles, ça peut servir ! Demandez au Malien, qui s’est arraché pour pousser un centre du Camerounais Maxime Poundjé au fond des filets montpelliérains (1-0). Un but bienvenu après une saison gâchée par les blessures.

Frédéric Gounongbe (Westerlo) : Peu à peu, l’attaquant béninois fait son petit bonhomme de chemin en Jupiler League. Auteur d’un but la semaine dernière, il a transformé un penalty samedi contre Waasland Beveren (1-1). Accroché pour la première fois, Westerlo est 4e après trois journées.

Nabil Dirar (AS Monaco) : Une nouvelle fois aligné en position de latéral droit, le Marocain, ailier de formation, a été propre défensivement et l’un des meilleurs Monégasques malgré le coup de froid infligé par Lorient à domicile.

Cheikh M’Bengue (Stade Rennais) : Longtemps, les tacles venus de nulle part du Sénégalais ont contrarié les plans de l’OL. Mais l’ancien Toulousain a fini par craquer et concéder un penalty, avalisant la chute des siens (0-2). Il aura en tout cas été plus rassurant que le Mozambicain Edson Mexer, trop facilement mis dans le vent par Steed Malbranque sur l’ouverture du score.

Aymen Abdennour (AS Monaco) : le départ d’Eric Abidal lui donne les clés de la charnière centrale monégasque. Pourtant, à l’image de son compère Ricardo Carvalho, expulsé, le Tunisien a mal débuté avec ses nouvelles responsabilités, provoquant le penalty de Lorient et se rendant coupable de la perte de balle sur le 2e but. Dur…

Romaric (SC Bastia) : Son but contre son camp, largement évitable, a permis à l’OM de prendre les devants. Heureusement que ses coéquipiers se sont montrés plus inspirés.

Yaya Touré (Manchester City) : Capitaine en l’absence de Vincent Kompany, l’Ivoirien s’est montré moins impérial qu’à l’accoutumée au milieu de terrain et les Skyblues ont pris l’eau contre Arsenal lors du Community Shield (0-3).

Amine Chermiti (FC Zurich) : Révélation du début de saison dans le championnat suisse, le FC Zurich de Yassine Chikhaoui a été renvoyé à ses études par le FC Bâle, quintuple champion en titre, qui l’a atomisé 4-1 samedi malgré un superbe coup-franc du Tunisien Amine Chermiti, auteur de son 3e but en 3 matches ! Le FC Bâle revient à hauteur de Zurich en tête avec un match en moins.