Dans les grands championnats européens, les Africains ont connu des fortunes diverses. Week-end réussi pour Siaka Tiéné, qui s’est mué en sauveur de Montpellier, Aymen Abdennour, qui a tenu tête à Monaco, ou encore Marouane Chamakh, qui a retrouvé le chemin des filets. Prestation plus contrastée en revanche pour Pierre-Emerick Aubameyang, muet depuis deux matches, ou encore les Africains de l’AC Milan.



 En hausse :

Siaka Tiéné (Montpellier) : A 31 ans, l’Ivoirien représente décidément la bonne pioche de Montpellier en ce début de saison. Non content d’avoir muselé Edinson Cavani lors de la première journée, face au PSG (1-1), le défenseur international ivoirien, qu’on a découvert tireur de coup-francs, s’est cette fois transformé en renard des surfaces, offrant les trois points de la victoire au MHSC face à Sochaux à La Mosson (2-1) lors de la 3e journée. Tel un avant-centre, l’Eléphant a profité du dégagement raté du Lionceau Mathieu Peybernes pour pousser le ballon au fond des filets (90e + 4). Des performances haut de gamme qui devraient lui ré-ouvrir les portes de la sélection.

Odaïr Fortes et Kossi Agassa (Reims) : Les deux Rémois se sont offerts le scalp de l’Olympique Lyonnais, qui restait sur deux larges succès en Ligue 1. Le tout au Stade Gerland s’il vous plaît (1-0) ! Le milieu offensif cap-verdien a été très dangereux en contres, comme à son habitude. Il a surtout permis aux Champenois de s’imposer à Lyon grâce à une belle frappe lobée (76e). A l’arrière, c’est Kossi Agassa qui a tenu la baraque, réalisant plusieurs parades décisives. Le gardien international togolais a également eu de la chance, Clément Grenier ne cadrant pas son penalty (72e)…

Aymen Abdennour (Toulouse) : Le TFC a ramené un point de son déplacement à Monaco (0-0). Une performance que toutes les équipes de Ligue 1 ne réaliseront pas cette saison. D’autant plus que les Violets n’ont pas concédé le moindre but face à l’un des favoris du championnat. Si la défense toulousaine a tenu bon, elle le doit en grande partie à Aymen Abdennour. Le défenseur tunisien a réalisé plusieurs interventions décisives, annihilant les offensives du club de la Principauté.

Marouane Chamakh (Crystal Palace) : Son dernier but en Premier League remontait au… 17 septembre 2011, sous les couleurs d’Arsenal. Deux ans après – une éternité- l’attaquant international marocain a fait à nouveau trembler les filets adverses, sous les couleurs de Crystal Palace, qu’il a rejoint cet été. Insuffisant toutefois pour récolter les trois points, puisque Stoke City a renversé les Eagles (2-1).

Mustapha Yatabaré (Guingamp) : La transition s’est effectuée sans difficulté pour Mustapha Yatabaré. Meilleur buteur de Ligue 2 en 2012/13 (23 réalisations), l’attaquant international malien de 27 ans repart sur les mêmes bases cette saison, en Ligue 1. Il compte trois buts en autant de matches, dont un doublé salvateur inscrit samedi, face à Lorient (2-0).

André Biyogo Poko et Henri Saivet (Bordeaux) : C’est un Bordeaux sans grand relief qui est venu à bout de Bastia, samedi, remportant sa première victoire de la saison (1-0). Deux éclairs ont cependant ébloui la grisaille girondine : André Biyogo Poko et Henri Saivet. Le milieu de terrain gabonais a obtenu le coup-franc décisif, transformé par son compère sénégalais, d’une belle roulette « zidanesque ». La Panthère a également épuisé les Corses par son pressing incessant. Outre le magnifique coup-franc enroulé, Saivet a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui cette saison. Il compte déjà deux buts et une passe décisive.

 En baisse

Papiss Cissé (Newcastle) : Très décevants la saison passée, les Magpies semblent partis pour une nouvelle saison galère. Avec un point et aucun but inscrit après deux journées de Premier League suite au nul concédé à domicile contre West-Ham (0-0), leur exercice 2013/14 ne démarre pas de la meilleure des façons. Symbole de ce marasme : Papiss Cissé. Alors qu’Alan Pardew, conscient que le Sénégalais excelle dans les systèmes à deux pointes, avait aligné Shola Ameobi à ses côtés, Cissé a déçu, ne se montrant guère dangereux.

Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) : Son triplé lors de la première journée avait placé le degré d’attente très haut. Et pour l’instant, la Panthère laisse un peu ses fans sur leur faim. Muet lors de la 2e journée, il a démarré sur le banc lors de la 3e, vendredi, contre le Werder Brême. Rentré à l’heure de jeu (62e), il a perdu un face-à-face avec le gardien adverse dix minutes plus tard. On plaidera le nécessaire temps d’adaptation à un nouveau championnat et à une nouvelle équipe.

Bruno Ecuele Manga (Lorient) : Le défenseur gabonais alterne le bon (contre Nantes) et le très mauvais en ce début de saison. Déjà coupable sur le but lillois lors de la première journée (0-1), le Lorientais a remis ça, samedi, contre Guingamp (0-2). En ratant son intervention de la tête sur un centre de Reynald Lemaître, la Panthère a laissé la voie grand ouverte à Mustapaha Yatabaré pour l’ouverture du score (16e).

Modou Sougou et la défense d’Evian-TG : Battu à la maison par Rennes (1-2), Evian Thonon Gaillard a livré une première période cauchemardesque. Erreurs de placement, laxisme, la défense des Haut-Savoyards, dont la charnière centrale Mongongu-Jonathan Mensah, a facilité la tâche des Rennais et de Nelson Oliveira, auteur d’un doublé. Pour sa première titularisation avec l’ETG, Modou Sougou n’a pas été plus en réussite à l’avant, ratant à peu près tout ce qu’il a entrepris, dont une belle occasion (64e).

Kevin Constant et Mbaye Niang (AC Milan) : Tous deux titularisés lors de la première sortie de l’AC Milan en Serie A cette saison, Kevin Constant et Mbaye Niang ont chuté avec les Rossoneri sur la pelouse du Hellas Vérone (1-2), pourtant simple promu en Serie A. Sur l’égalisation des locaux, le latéral gauche guinéen perd son duel aérien avec Luca Toni (30e). L’attaquant franco-sénégalais n’est, lui, pas parvenu à inverser la tendance alors qu’il avait l’occasion de se montrer.