Rien ne va plus au RC Lens. Après Démont-Jemaâ, Démont-une porte, Démont-Kovacevic, Akalé-Runje… c’est au tour d’Henri Bedimo et Issam Jemaâ de s’accrocher. « Ce n’est rien du tout. On a parlé un peu fort et chacun a donné son point de vue, mais il n’y a pas eu de bagarre. Dans tous les clubs, il y a des embrouilles« , a tenté de minimiser l’international tunisien. Mais il y a bien eu une vive altercation dans le vestiaire des Lensois après le match à Caen (1-1), samedi soir. Gervais Martel, le président nordiste, a bien confirmé l’incident dans La Voix des Sports, sans préciser quels joueurs étaient concernés : « C’était chaud, sans plus. Je préfère voir mes joueurs frustrés de la sorte. C’était chaud aussi avec moi car j’étais également très frustré. On n’a pas fait les bons choix de passes et les reproches sont survenus.«