Les révélations africaines de la saison

Comme chaque saison, l'exercice 2014/15 a réservé son lot de révélations, notamment africaines. Inconnus ou presque du grand public il y a un an, ils sont une poignée à avoir éclos cette saison, à l'image de Clinton Njie, Diafra Sakho, Sofiane Boufal et Moussa Konaté. Zoom sur de bien belles promesses.


Clinton N'Jie (Olympique Lyonnais) : Le petit Lyonnais qui monte. A la faveur d'un retour de la CAN tonitruant (6 buts, 2 passes décisives en 14 matches), le Camerounais est devenu la nouvelle coqueluche made in OL. Auteur de quelques buts importants en Ligue 1 (Paris, Lorient, Saint-Etienne), le natif de Douala a parfois bien remplacé Lacazette. Une fin d'exercice qui fait oublier les doutes du début de saison (1 but, 5 passes décisives). Clinton N'Jie pourrait devenir titulaire la saison prochaine en cas de départ du meilleur buteur de la saison et va passer par le pallier de la Ligue des champions. Une saison pour confirmer ou déjà plafonner.

Diafra Sakho (West Ham) : Auteur de 20 buts la saison dernière avec Metz en Ligue 2, Diafra Sakho était attendu en traversant la Manche. Recruté par West Ham, le Sénégalais est parti à la conquête de la Premier League. Avec 10 buts et 2 passes décisives en 23 matches, l'ancien Messin a fait vibrer le vieil Upton Park. Ralenti par de nombreuses blessures, le Lion de la Teranga pourra enfin profiter d'une préparation entière avec ses coéquipiers. Pour rappel, arrivé deux journées après le début du championnat il avait marqué un but lors de chacune de ses six premières titularisations.

Sofiane Boufal (Lille) : Il a presque pris son temps. Arrivé en janvier en provenance d'Angers, Boufal a attendu les 7 dernières journée pour inscrire 3 buts et délivrer 6 passes décisives. Plein de dribbles et de provocations, le jeu du futur international marocain a rappelé à tous les Lillois un certain Gervinho. Déjà courtisé par l'OM ou encore des clubs anglais, l'ancien Angevin pourrait quitter les Dogues après seulement six mois. Hervé Renard ne devrait pourtant pas rechigner sur un tel talent.

A voir aussi, Sadio Mané (Southampton) et Yannick Bolasie (Crystal Palace) : Les deux ailiers ont explosés cette saison en Premier League

Edson Mexer (Rennes) : Le Mozambicain débarqué du Nacional Madère a fait partie du recrutement fleuve des Rennais (14 arrivées). Auteur d'un doublé lors de la deuxième journée, l'ancien joueur du Sporting a convaincu Philippe Montanier qui l'a titularisé 35 fois en Ligue 1. Fort dans les duels et impérial de la tête, le robuste défenseur devrait continuer l'aventure en Bretagne. Neuvième au classement cette saison, le Stade rennais compte sur le natif de Maputo pour être à la base d'une équipe enfin ambitieuse.

Adnane Tighadouini (NAC Breda) : Avec seulement 9 apparitions la saison dernière, Tighadouini n'a pas marqué les esprits du côté de Breda. Pourtant, cette saison, le Marocain s'est fait sa place en Eredivise. Auteur de 14 buts et 3 passes décisives l'ailier virevoltant parait enfin s'installer dans l'élite hollandaise après ses deux prêts en Belgique. Convoité par l'Udinese, le natif de Ende pourrait partir malgré tout sous d'autres cieux. La caste des ailiers prometteurs marocains s'agrandit.

Anthony Mfa Mezui (Metz) : Le gardien gabonais a alterné le bon et le beaucoup moins bon lors de la difficile saison du relégué messin. Titulaire à 16 reprises, le natif de Beauvais a dû faire face à la concurrence du toujours décevant Johan Carasso. Si ses performances n'ont pas toujours été satisfaisantes, il a fait quelques belles prestations qui laissent entrevoir un certain potentiel. Il était d'ailleurs dans les cages lors de la plus belle série messine (3 victoires consécutives). Sélectionné pour la première fois avec le Gabon en 2015, il pourrait prétendre à une place dans un club de Ligue 1.

Moussa Konaté (FC Sion) : La Suisse lui va si bien. Auteur de 16 buts en 26 matches, l'attaquant sénégalais a enfin convaincu après des expériences décevantes du côté de Tel-Aviv, Krasnodar ou encore au Genoa. Le natif de Mbour a également délivré 4 passes décisives en Raiffeisen Super League, attirant le regard de Saint-Etienne. Avec 45 points le club suisse occupe la 5e place de son championnat. Le Lion de la Teranga ne devrait pas faire de vieux os de l'autre côté des Alpes.

Avatar photo
Thomas Bartoli