Sans poste depuis mai dernier et son départ de la sélection du Mali, le technicien français, Alain Giresse pourrait rebondir du côté de la Libye. La Fédération libyenne de football aurait proposé 25 000 euros par mois pour que l’ancien sélectionneur des Aigles et du Gabon dirige les Chevaliers de la Méditerranée et pour participer à la reconstruction du football dans ce pays meurtri par la guerre civile.


Alain Giresse bientôt plus au chômage technique. Depuis lundi, l’ancien sélectionneur du Mali avec lequel, il a terminé 3e de la dernière Coupe d’Afrique des Nations en Gabon et en Guinée Equatoriale en 2012, est sollicité par la Libye. Les contacts avec le président de la Fédération libyenne de football, Muftah Goueidar, sont avancés. Ce dernier l’a confirmé dans un entretien avec l’AFP. « Les négociations sont très avancées avec Alain Giresse qui doit arriver la semaine prochaine en Libye pour signer un contrat d’un an renouvelable en tant qu’entraîneur de l’équipe nationale« , a-t-il précisé.

Entre la Libye et le Sénégal

Les Chevaliers de la Méditerranée qui sont classés 36e au classement FIFA souhaitent enrôler le technicien français de 60 ans pour pouvoir passer un palier. 6 ans après, ce pays a rejoué une phase de finale de CAN cette année en 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale. Le 11e pays africain a été éliminé en phase de poules, devancé par la Guinée Equatoriale et la Zambie. Séduit par le travail effectué par Alain Giresse avec les Aigles du Mali durant cette édition, le pays a terminé 3e de la CAN 2012, les dirigeants libyens ont profité de la situation précaire du Français pour l’approcher et leur proposer leur projet qui est de participer à leur premier Coupe du monde. Ils espèrent le récupérer pour qu’il réalise les mêmes prouesses avec la Libye.

Dans sa course à la qualification pour le Mondial 2014 qui aura lieu au Brésil, la Libye est plutôt bien parti dans le groupe I qui est très relevé, avec quatre points en deux matchs, soit un point d’avance sur un duo composé de la RD Congo et du Cameroun, tous deux qualifiés pour la CAN 2013 en Afrique du Sud. Mais pour le moment, rien n’est signé, Alain Giresse est en pleine réflexion, comme il a souligné sur RMC ce mardi, « j’ai discuté avec la Libye mais rien n’est fait« . De plus, une autre grande sélection africaine serait intéressé par son profil, le Sénégal qui d’après son président de la Fédération, Augustin Senghor, dévoilera le successeur de Joseph Koto en décembre. Les Lions de la Teranga possèdent un meilleur effectif que les Chevaliers de la Méditerranée sur le papier. Alors que va décider Alain Giresse, l’armada sénégalaise ou le collectif libyen ? Réponse dans les semaines à venir.