Initialement prévue en Libye du 18 mars au 1er avril, la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans risque d’être reportée. En effet, à moins de 23 jours de la compétition, le pays hôte est plongé dans des manifestations sanglantes contre le régime au pouvoir. Le nombre de victimes ainsi que l’embrassement de la ville de Benghazi et Tripoli inquiètent les organisateurs. « Le sujet qui fait l’objet de préoccupation vraiment embarrassante, sera débattu en marge de l’assemblée générale ordinaire de la CAF », a indiqué un responsable de la Confédération africaine de football. La réunion se tient ce mercredi à Khartoum. La même source parle d’un plan B en gestation : « On envisage soit reportée la compétition ou alors la délocalisée ». La poule A de Tripoli héberge les sélections du Mali, Egypte, Lesotho et Libye et la poule B de Benghazi comprend le Cameroun, la Gambie, le Nigeria et le Ghana, tenant du titre.