Très performant en 2017-2018, Mohamed Salah a ensuite vu son coéquipier à Liverpool, Sadio Mané prendre l’ascendant sur lui et s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs du monde. Mais l’ancien international anglais, Gary Neville, est persuadé que le rapport de force va à nouveau s’inverser et tourner en faveur de l’Egyptien, pour la simple et bonne raison que celui-ci cherche davantage la lumière, alors que Mané se consacre sur les succès collectifs.

«Vous pensez à la différence de mentalité entre Mané et Salah. Mané est sympathique, je pense que les joueurs l’aiment probablement, il donne tout chaque jour, il fera le truc altruiste pour l’équipe. Ensuite, vous regardez Salah de l’autre côté. Parfois, il ne fait pas la passe à ses coéquipiers, il est un peu plus égoïste, un peu moins sympathique à cause de ça, probablement pour les fans, et pour certains de ses coéquipiers. Mais je le considère comme une sorte d’outsider comme quelqu’un que tu regardes en pensant : ‘C’est un tueur absolu sur le terrain’», a d’abord expliqué le consultant dans sa chronique pour Sky Sports avant de placer ensuite Mané et Wayne Rooney dans une catégorie et Salah et Cristiano Ronaldo dans une autre.

«Je pense que Salah finira par dépasser Mané, non pas parce que Mané n’est pas un grand joueur, car Rooney était un grand joueur aussi. Mais la raison pour laquelle ces joueurs sont différents (Salah et Ronaldo), c’est qu’ils ont quelque chose ici qui signifie qu’ils rentrent chez eux la nuit en voulant être le meilleur joueur du monde. Alors qu’en fait un Rooney ou un Mané, ils pensent que l’équipe doit gagner, ‘je dois tout donner, me battre pour mes joueurs’. Salah ne fait pas ça», a conclu Neville.