Cet été, le FC Lorient s’est séparé de Vincent Aboubakar, co-deuxième meilleur buteur de Ligue 1 avec 16 réalisations la saison passée. Le Lion Indomptable a filé au FC Porto en échange d’une dizaine de millions d’euros. Après coup, Loïc Féry, le président lorientais, regrette le départ de son buteur. « Si c’était à refaire aujourd’hui, je ne le referais pas« , concède-t-il dans les colonnes de France Football. Une déclaration en forme de désaveu pour Jordan Ayew, débarqué pour remplacer le Camerounais et qui peine à convaincre son nouveau club malgré trois buts et autant de passes décisives.