C’est on match amical qui promet: l’équipe nationale de football du Mali rencontre la Côte d’Ivoire à Valence (France) le 8 février prochain. Un choix dû au fait que la plupart des joueurs évolue dans des clubs européens. Seuls deux joueurs sélectionnés pour la rencontre vont quitter Bamako. Pour Alain Giresse, le sélectionneur des Aigles, affronter les Eléphants, c’est l’occasion de préparer les grandes échéances que sont les éliminatoires à la CAN 2012.


(de notre correspondante)

Interrogé en conférence de presse, Alain Giresse, s’est expliqué avant d’affronter la Côte d’Ivoire, le 8 février en France. « Si nous jouons le 8 février c’est qu’il y a un match sur le territoire français qui attire toutes les attentions, il s’agit du match France/Brésil qui se jouera le 9 février. Nous voulions éviter toute notion de concurrence à ce niveau », a affirmé le patron des Aigles.

La plupart des joueurs maliens évolue dans des clubs européens. Le sélectionneur dit avoir choisi les Eléphants comme adversaire puisque « c’est un bon adversaire. Ça permet aux joueurs de se hisser à un haut niveau. Il est important pour nous d’avoir un bon adversaire comme les Eléphants de Côte d’Ivoire. La victoire lors de ce match nous permet de redonner la confiance à nos joueurs. Tout le monde connait aujourd’hui l’effectif des Eléphants. Je connais également le style de jeu des Ivoiriens et l’histoire de ce pays avec le Mali en matière du football. »


Alain GIRESSE
envoyé par afriktv. – Découvrez les dernières vidéos de sport.

« C’est un match de reprise. L’équipe nationale s’est arrêtée de jouer depuis le mois de novembre dernier. Ma sélection pour cette rencontre se base sur le maintien de joueurs qui commencent à s’affirmer et également des joueurs que l’on veut revoir. Le choix est toujours délicat étant donné le peu de différence qu’il y a entre les joueurs de part leur performance. »

Ce match se joue entre deux week-ends de championnat. Cet état de fait aussi a favorisé le choix de l’Europe pour le déroulement du match. « C’est toujours plus facile d’éviter les longs déplacements et aussi les changements de climat compte tenu de l’évolution des joueurs dans des clubs étrangers. »

Cédric Kanté, latéral gauche, a fait ses preuves lors de matches précédents, sa sélection pour ce match est cruciale. « Nous avons un réservoir un peu vide au poste de l’axe central. Au niveau de l’axe central, Cédric Kanté amène et sur le terrain et en dehors du terrain tout ce qu’on attend d’un vrai professionnel. »

« Nous attendons la victoire ce qui est évident. Il faut voir maintenant une équipe malienne qui continue à s’affirmer et à progresser dans le collectif technique c’est-à-dire dans la prise en compte du jeu et également sur l’état mental. Des joueurs qui ont une présence permanente du début à la fin de la rencontre. Ceci pour avoir cette solidité que doit représenter une équipe. »