Vainqueur du Cap Vert (3-0), le Mali a assuré l’essentiel, lors de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2012. Grâce à cette victoire, les Aigles d’Adama Coulibaly conservent leur destin entre leurs mains avant d’aller défier le Liberia, lors de la 6e et dernière journée. « Il y avait une volonté collective de réussir et le public l’a senti qui est venu nous épauler. Cette combinaison nous a porté vers la victoire après le score et la manière. Attention, nous ne sommes pas encore à la CAN. Il nous reste à aller affronter le Liberia à Monrovia. Il faut que nous nous préparions dès à présent pour cette ultime rencontre, a expliqué le capitaine des Aigles sur le site de la CAF. L’arrivée de Seydou Keita a fait un bien énorme à l’équipe. On avait besoin d’un meneur pour faire jouer les jeunes. Il s’est démené auprès de ses camarades, il les a protégé. Il a été le plus de l’équipe, ou si vous préférez son point de ralliement. Maintenant, dites-le, nous ne lâcherons rien. Il n’est pas facile d’aller gagner à Monrovia. Si nous reproduisons le type de jeu que nous avons développé contre le Cap Vert, je crois qu’on pourra le faire. Mais il faut se mettre dans la tête que, là-bas, ce sera le rendez-vous décisif.«