Compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent africain, le Championnat d’Afrique des Nations laisse un goût amer dans la bouche de pas mal de sélectionneurs. A commencer par Alain Giresse, le boss du Mali, qui a estimé en conférence de presse que « le CHAN va mourir. » Pour l’entraîneur des Aigles, une refonte de la compétition est nécessaire. « Je pense qu’il faudrait que ce CHAN soit consacré à des joueurs de moins de 23 ans. Cela permettrait à de jeunes joueurs de se faire remarquer et d’espérer rejoindre des clubs européens. Soyons francs : les recruteurs ne vont pas beaucoup se déplacer pour observer des joueurs qui ont 27 ou 28 ans. Si ces derniers sont encore en Afrique, c’est qu’ils n’ont pas su attirer l’attention des clubs d’Europe, a affirmé le technicien français. Au Soudan, il y a des sélections A’ qui sont, à deux ou trois exceptions près, la sélection A. C’est le cas du pays organisateur, mais aussi de l’Ouganda. Le Mali a décidé d’envoyer une équipe olympique, un choix judicieux. De plus, ce CHAN est organisé alors que le second tour des compétitions de clubs africains doit se disputer le deuxième week-end de février. Il y a un problème au niveau du calendrier. En plus, ce CHAN n’est pas assez médiatisé. Il faut le faire évoluer. »