Après la qualification in extremis du Mali pour la CAN 2012, l’entraîneur des Aigles Alain Giresse a tenu à remercier ses cadres et tout particulièrement Seydou Keita, milieu de terrain du FC Barcelone. Ayant hérité aux débuts des éliminatoires d’une équipe désordonnée et orpheline de plusieurs joueurs professionnels, le sélectionneur a toujours pu s’appuyer sur un noyau dur. « Nous avons fait le plus important, c’est-à-dire nous qualifier à la CAN 2012, malgré un nul contre le Liberia, a expliqué le Français à l’ORTM. En dehors de Seydou Keita, de nombreux joueurs de qualité ont quitté les Aigles avec aucune indication d’un retour imminent. C’est une génération qui s’est essoufflée. Personne ne voulait jouer. Il a fallu que je me tourne vers de jeunes talents locaux, qui sont très inexpérimenté. Mais, avec du travail, nous avons validé notre billet pour la CAN 2012 où nous croyons à l’exploit. Je voudrais vraiment remercier Keita et les autres pour leurs sacrifices, sans lesquels nous ne serions jamais arrivé aussi loin. »