Après avoir ouvert la porte à un retour en sélection, Seydou Keita n’a pas été rappelé par Alain Giresse, le sélectionneur des Aigles du Mali. Mais le milieu de terrain du FC Barcelone a réagi avec philosophie à cette non-sélection, qu’il ne considère pas comme définitive. « J’avais pris du recul pour faire un bilan des différents échecs de l’équipe nationale depuis la CAN 2002. Ce qui me parait juste pour tout sportif ou toute formation sportive, joueur, dirigeant ou encadreur. Fort de ces enseignements, j’ai annoncé mon retour d’abord à l’entraîneur à la veille du match amical Mali-Côte d’Ivoire en France et ensuite sur les antennes de RFI. Je me suis préparé physiquement et mentalement, par conséquent, pour le match contre le Zimbabwe. Ceci dit, le dernier mot revient au coach et aux dirigeants pour le choix de la sélection. N’étant pas retenu, je respecte leur décision et je reste à la disposition de mon pays pour tout besoin. Je leur souhaite bonne chance du fond de mon cœur pour le match à venir », a confié l’ex-Lensois au quotidien L’Indépendant.