Candidat malheureux à l’organisation du Mondial 2026, le Maroc a récolté 42 voix sur les 53 que comptait la zone CAF ce mercredi à l’occasion du Congrès de la FIFA. Bon ou mauvais total ? Les avis divergent… Alors que le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, s’est dit plutôt satisafait, les Camerounais Joseph-Antoine Bell et Geremi Njitap, ambassadeurs de la candidature marocaine, se sont montrés très remontés contre les nations africaines qui ont roulé pour les USA.

« Des Africains ont voté pour rajouter une Coupe du monde aux autres et non pas pour l’organiser nous-mêmes, pour que les enfants des autres la voient de chez eux et pas nos enfants !« , s’est indigné Bell auprès de la chaîne marocaine Arryadia. «  Les Africains auraient dû saisir l’occasion pour dire ‘voilà ce que l’Afrique peut offrir’. C’était l’occasion de montrer l’émancipation africaine qu’on revendique, et on a échoué… J’aurais préféré que le Maroc n’ait que 54 voix (au lieu de 65) mais 54 voix africaines, cela aurait été significatif« , a même lâché l’ancien gardien de but. « Certains pays africains ont préféré que d’autres pays accueillent la Coupe du monde et ça fait mal« , a conclu Geremi. Des ambassadeurs très déçus par leur propre continent…