Après moult péripéties, la Fédération marocaine (FRMF) a annoncé ce lundi que le Lillois Sofiane Boufal a décidé de défendre officiellement les couleurs des Lions de l’Atlas. Un revirement inattendu qui porte la marque du nouveau sélectionneur, Hervé Renard.


Enfin la fin du feuilleton Sofiane Boufal ? Présent à un rassemblement de la sélection marocaine en juin dernier, le virevoltant ailier Lillois de 22 ans avait ensuite pris ses distances avec son pays d’origine, expliquant ne pas encore avoir tranché entre les Lions de l’Atlas et l’équipe de France. C’est désormais chose faite selon un communiqué de la Fédération marocaine (FRMF) qui annonce ce lundi que le président de l’instance, Faouzi Lakjaa, et le nouveau sélectionneur, Hervé Renard, sont parvenus à convaincre le feu follet d’opter pour le Maroc ! Malgré son absence de la présélection, le Dogue courtisé par les plus grands clubs européens doit être convoqué pour la double confrontation face au Cap Vert à la fin du mois dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017.

Alors qu’il pouvait toujours rêver de l’équipe de France, la décision de Boufal s’apparente vraiment à un choix du cœur. On peut imaginer qu’Hervé Renard, qui l’a dirigé quelques mois à Lille en début de saison, n’est pas étranger à ce revirement dans un dossier qui était au point mort sous le mandat de son prédécesseur Badou Zaki. Déçu par l’attitude du jeune joueur, l’ancien gardien de but avait notamment déclaré en septembre dernier que le Nordiste n’entrait plus dans ses plans.

Auteur d’une très bonne saison en Ligue 1 (8 buts, 4 passes décisives), même s’il est régulièrement décrié pour son individualisme, Boufal représente un renfort de choix pour le Maroc. Sauf nouveau revirement de la part du principal intéressé, les Lions de l’Atlas disposeront donc d’un secteur très concurrentiel sur les ailes avec Oussama Tannane, qui vient lui aussi de dire oui au Maroc, et Nordin Amrabat notamment. Les supporters en piaffent déjà d’impatience !