Maroc : Regragui explique pourquoi il n’appelle plus Harit

Amine Harit (26 ans, Olympique de Marseille) n'est plus appelé depuis la dernière CAN par Walid Regragui. Le technicien, qui prépare actuellement le match de mardi contre le Congo (4e journée des éliminatoires du Mondial 2026), s'est justifié au sujet de sa non-sélection.

En conférence de presse, le sélectionneur marocain a répondu à un journaliste s'interrogeant sur l'absence du Marseillais depuis le tournoi en Côte d'Ivoire. “Des joueurs de pénétration on a. Eliesse (Ben Seghir, ndlr) en est un, toi (journaliste) tu veux Harit ok. Mais Amine est absent donc je ne parlerai pas de lui. Aujourd’hui, on a laissé plus d’opportunités à des jeunes. Après en 10 j’avais le choix entre Harit et Brahim (Diaz, ndlr) et j’ai choisi Brahim.” a expliqué le coach.

Jamais transcendant en sélection

Un choix compréhensible d'un point de vue sportif. Eliesse Ben Seghir (19 ans), la pépite de l'AS Monaco, et Brahim Diaz (24 ans, Real Madrid), récemment vainqueur de la Ligue des champions, ont tous les deux rejoint la sélection marocaine en cette année 2024, après la CAN. Alors forcément, les places deviennent chères au poste de milieu offensif  et Amine Harit en fait aujourd'hui les frais.

Il faut aussi bien avouer qu'Harit, joueur technique et agréable à voir jouer mais pas forcément transcendant dans la zone de vérité (1 but en 28 matchs de Ligue 1 cette saison) et ce depuis le début de sa carrière, n'a jamais non plus cassé les briques en équipe nationale. A 26 ans, le natif de Pontoise a accumulé 24 sélections, pour un seul petit pion. Et au-delà de ça, ses performances sous la liquette marocaine, souvent quelconques, ne permettent pas de crier au scandale de son absence aujourd'hui.

Maroc : Regragui explique pourquoi il n’appelle plus Harit
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.