«C’est un match entre le Raja et Mazembe, et non Malango-Mazembe.» Avant le quart de finale aller de la Ligue des champions africaine entre le Raja Casablanca et le TP Mazembe (2-0) la semaine dernière, le milieu de terrain du TPM, Miché Mika, avait tenu à calmer le jeu concernant Ben Malango. Mais, ce samedi, le nom de l’attaquant est sur toutes les lèvres à l’occasion du match retour (coup d’envoi à 13h GMT).

Pour comprendre les passions que génère le cas Malango, il faut remonter à l’été dernier lorsque l’attaquant de 26 ans, s’estimant libre de tout contrat avait rejoint le Raja sans le consentement du TPM, qui le considérait de son côté toujours lié, et qui a saisi la FIFA. Ce dossier a pris un nouveau tournant ces derniers jours avec le verdict rendu jeudi par la FIFA qui a sanctionné Malango, auteur de l’ouverture du score à l’aller, à dédommager son ancien club à hauteur de 296 996 dollars. Il ne faut pas se fier aux apparences : ce verdict apparaît plutôt comme une victoire pour l’international congolais, rappelé cette semaine en sélection, qui pouvait craindre une suspension (le TPM réclamait aussi une interdiction de recrutement à l’encontre du Raja).

Dans ce contexte, l’entourage de celui qui est surnommé «Big Ben» en RDC et «Avatar» au Maroc, a récemment mis un petit coup de pression en s’inquiétant pour la sécurité du buteur. «Le joueur n’est pas inquiet car il n’a commis aucune erreur et n’a rencontré aucun problème en RDC. Il est libre d’aller où bon lui semble. Il est actuellement un joueur professionnel d’avenir et les voyages font partie de ses fonctions, et maintenant les deux instances, la CAF et la FIFA, ainsi que la Fédération marocaine de football, doivent garantir la sécurité du joueur. Nous n’accepterons aucune menace ou agression physique sur lui ou sur les fans de Raja et les officiels qui se rendront au Congo», a prévenu son agent, Faustino Mukandila, à la BBC.

Jusqu’à présent, le Léopard a été plutôt bien accueilli pour son retour au pays, à l’image de ce cliché qui circule montrant des supporters en train de faire des photos avec lui à son arrivée à l’aéroport. «Ce sera la joie pour moi de jouer là-bas (Lubumbashi ndlr), la joie de retrouver les supporters», a pour sa part assuré le principal intéressé au micro de Canal+ Afrique. En souhaitant que ce retour s’effectue dans une ambiance bon enfant et sans débordement, quelle que soit l’issue du match…