«Le TPM tient à apporter un démenti formel au sujet d’éventuels contacts ou d’une signature avec l’ancien international camerounais Jean II Makoun.» Mercredi, le TP Mazembe publiait un communiqué pour démentir tout contact avec le milieu de terrain de 36 ans, actuellement libre. Mais de son côté, le Camerounais persiste et signe : il a bel et bien été question qu’il rejoigne le TPM avant que la crise du coronavirus ne vienne tout chambouler.

«En fait, les contacts ont bel et bien existé entre le TPM et moi. Mais c’était avant la période du confinement où j’ai discuté avec le manager du club que je connais très bien. Il était question que j’aille renforcer l’équipe qui était engagée sur la scène africaine. On avançait très bien dans les discussions mais tout s’est arrêté avec l’évolution du coronavirus», a assuré l’ancien Lyonnais au micro de Radio Sport Info.

Une dernière pige au Cameroun ?

A présent, Makoun ne se fait plus d’illusions sur ses chances de rejoindre les Corbeaux de Lubumbashi : «Ça va être compliqué ! Vous savez le club avait besoin d’un joueur tout de suite, c’est-à-dire très vite opérationnel. Avec la longue trêve et la reprise qui n’est pas encore fixée, ce sera difficile de repartir sur les bases de départ. Je connais un peu ce milieu et en plus je ne suis plus très jeune donc…» En revanche, le natif de Yaoundé rêve d’un dernier challenge au pays.

«C’est évidemment possible. Surtout que j’ai une grande envie de rejouer en Afrique avant d’arrêter définitivement ma carrière. Cette envie est même très forte ! Et je confirme que depuis que je suis au Cameroun, il y a eu un intérêt de Cotonsport et même de Feutcheu FC. Pour l’instant cependant, rien ne s’est concrétisé», a résumé Makoun. Avis aux amateurs !