Cela fait maintenant une dizaine de jours que Dijon s’est entendu avec l’AS Vita Club au sujet du transfert de l’international congolais Ngonda Muzinga (24 ans) moyennant 300 000 euros et un pourcentage de 15% à la revente. Pourtant, le latéral gauche se fait désespérément attendre en Bourgogne. En cause : un visa qui tarde à être délivré par l’ambassade de France à Kinshasa.

«Tous les documents ont été envoyés, prouvant qu’un contrat de travail (de trois ans) l’attend, mais ça ne bouge pas», a déploré une source interne au DFCO à L’Equipe qui décrit les Dijonnais comme très agacés. Il faut dire que le club ne dispose actuellement d’aucun latéral gauche de métier dans l’effectif. En espérant un dénouement rapide de ce dossier qui rappelle un peu celui d’Henry Onyekuru avec Monaco…