Débarqué cet hiver à Monaco, Mahamadou Diarra tarde à retrouver le niveau qui avait fait de lui l’un des meilleurs milieux de terrain de la planète football à Lyon et au Real Madrid. Mais l’international malien sait qu’il peut mieux faire. « Je ne suis encore qu’à 70 %. Sur le plan du jeu, ce n’est pas si facile d’arriver dans une équipe qui se retrouve en bas de tableau. Et il fallait en plus trouver certains automatismes. Mais je pense quand même n’avoir pas grand-chose à me reprocher, au niveau de l’attitude. Avant d’arriver ici, je n’avais pas joué pendant cinq semaines et, là, je viens d’enchaîner cinq matches en un mois seulement. Mon corps n’était plus habitué à cela… Ce n’était pas évident… Maintenant, avec le soutien de mes coéquipiers, je pense, si on enchaîne en plus les victoires, pouvoir très vite retrouver mon vrai niveau, a-t-il expliqué à Nice-Matin. C’est très difficile. J’avais l’habitude de me battre pour être champion ou au pire pour viser une place dans les trois premiers. Mais ça ne change pas grand-chose dans ma volonté de m’investir à fond dans ce challenge. En arrivant à Monaco, je savais à quoi m’attendre et j’assume mon choix. Je n’ai aucun regret par rapport à ça. Et j’irai au bout. »