binationaux.png

A 24 heures du tirage au sort de la phase de groupes du Mondial 2018, Afrik-Foot vous propose de vous intéresser au profil des 32 qualifiés à partir des données publiées par l’Observatoire du football du CIES.


Alors que le tirage au sort de la phase de groupes du Mondial 2018 aura lieu vendredi, l’Observatoire du football du CIES a publié toute une série de stats très intéressantes sur le profil des 32 qualifiés. Cette étude met notamment en évidence la jeunesse des sélections africaines par rapport à leurs homologues. Durant les qualifications, le Nigeria a ainsi utilisé des joueurs âgés de 24,9 ans en moyenne, soit la plus jeune moyenne parmi les 32 qualifiés ! Plus globalement, les joueurs des 5 qualifiés africains sont en moyenne âgé de 26,5 ans alors que la moyenne globale est de 27,4 ans.

experience.jpg

Dans un autre domaine, à partir des joueurs utilisés durant les éliminatoires, l’observatoire a mis en évidence que le Maroc est le pays qui a le plus majoritairement recours aux binationaux.

Avec 61,5% de joueurs nés à l’étranger, le royaume chérifien est même le seul des 32 pays qualifiés à ne pas avoir une base en majorité constituée de joueurs nés au pays. Le Sénégal (39,4%) fait lui aussi appel en masse aux binationaux, idem pour la Tunisie de façon moins importante (23,5%).

binationaux.png

Cette étude tord aussi le cou à certaines idées reçues en démontrant par exemple que les sélections africaines ne sont pas forcément celles qui misent le plus sur le physique. La taille moyenne des joueurs chez les qualifiés africains (182,3 cm) se situe certes au-dessus de la moyenne mais en dessous de celle des qualifiés européens (183,2 cm).

taille.jpg