Le Gabon a réalisé une mauvaise opération en s’inclinant ce mercredi au Mozambique (1-0) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Championne d’Afrique 2012, la Zambie a assuré l’essentiel de son côté en allant s’imposer au Soudan (0-1).



 Mozambique 1-0 Gabon

Coup de froid sur le Gabon. Avec une équipe amputée de nombreux cadres (Aubameyang, Lemina, Palun, Musavu-King, Ecuele Manga), les Panthères se sont inclinées 1-0 contre le Mozambique à Maputo ce mercredi lors du 2e tour aller des éliminatoires du Mondial 2018. Même s’ils ont été les premiers à se montrer dangereux avec un poteau trouvé par Guelor Kanga, les hommes de Jorge Costa ont manqué de justesse technique et ils ont progressivement laissé les Mambas prendre l’ascendant.

Après avoir manqué de concéder l’ouverture du score sur une tête adverse miraculeusement non cadrée puis grâce à un sauvetage de Zé Ondo sur sa ligne, les Panthères ont craqué au retour des vestiaires. Sur une remise en jeu consécutive à un raté d’Evouna, Helder Pelembe a profité du laxisme de la défense gabonaise et du placement avancé d’Ovono pour ouvrir le score d’une belle demi-volée (54e). Auteures de plusieurs occasions manquées et en cruel manque d’agressivité, les Panthères pourront regretter d’avoir donné le bâton pour se faire battre. Pour atteindre la phase de groupes, elles devront inverser la tendance samedi au Stade de l’Amitié lors de la manche retour.

 Soudan 0-1 Zambie

En revanche, la bonne affaire est pour les Chipolopolo. En déplacement à Karima pour y affronter le Soudan, la Zambie est parvenue à assurer l’essentiel avec un court mais précieux succès (0-1). Bien regroupés et disciplinés défensivement, les champions d’Afrique 2012 s’en sont remis à l’unique réalisation de Kalengo, heureux de profiter d’une mésentente entre le portier soudanais et un défenseur pour pousser le cuir dans le but vide (27e). Suffisant pour prendre un précieux avantage face à des Soudanais qui ont manqué à plusieurs reprises l’occasion de revenir au score, notamment au cours d’un second acte nettement dominé. Avant la manche retour prévue le 15 novembre à Ndola, ce sont les Zambiens qui sont en ballottage favorable pour accéder à la phase de groupes des éliminatoires.