Programmé ce samedi à Dakar (20h GMT), le choc Sénégal-Burkina Faso offre l’occasion au vainqueur de profiter de la défaite de l’Afrique du Sud au Cap Vert (2-1) pour s’échapper en tête de son groupe éliminatoire au Mondial 2018.


L’occasion est trop belle! Opposés ce samedi à Dakar (20h GMT) à l’occasion de la 3e journée des éliminatoires du Mondial 2018, le Sénégal et le Burkina Faso ont l’occasion de se détacher en tête du groupe D. L’Afrique du Sud aurait pu mettre la pression sur ce duo, mais les Bafana Bafana ont été renversés par le Cap Vert (1-2) samedi et ils stagnent ainsi à 4 points au compteur, à égalité avec les Etalons, et seulement une unité d’avance sur les Lions de la Teranga et les Cap-Verdiens.

Autant dire que tout reste possible dans cette poule, mais le vainqueur du match de ce soir aurait néanmoins l’occasion de se donner un peu d’air en tête. Devant leur public, les poulains d’Aliou Cissé n’auront pas le droit à l’erreur. « C’est un match assez important que nous devons gagner pour retrouver le leadership du groupe. Le Burkina est notre adversaire direct. Mais nous savons très bien que le Burkina a une belle équipe, et nous estimons que pour pouvoir aller à la Coupe du monde, il faut gagner tous ses matchs. C’est ce que nous allons essayer de faire samedi afin de pouvoir bien voyager sur Ouagadougou mardi« , a commenté le technicien.

Alain Traoré veut « titiller » les Lions

Privée de Mame Diouf, forfait, et avec un Baldé Keita, qui vient tout juste de signer à Monaco et qui ne sera pas en état de débuter, l’attaque des locaux perd de sa puissance mais l’excellente forme de Sadio Mané en ce début de saison pourrait compenser ces petits soucis.

En face, souvent sous-estimé, le 3e de la dernière CAN ne vient pas en victime expiatoire. Malgré les absences de Jonathan Pitroipa, Steeve Yago ou encore Abdou Razack Traoré, Alain Traoré veut y croire. « Je me dis qu’on a les arguments pour titiller le Sénégal. Ça va être un match difficile entre deux équipes africaines qui sont en ce moment au top. C’est à nous de savoir bien négocier ce match« , a lancé l’ancien Lorientais. Prometteur !