Comme pour la Coupe du monde, qu’il tente de faire élargir à 48 nations, le président de la FIFA, Gianni Infantino, milite pour un Mondial des clubs porté à 32 équipes et qui se déroulerait non plus en décembre, à l’ombre des championnats nationaux, mais du 10 au 30 juin. L’Italo-Suisse estime que cette réforme pourrait prendre place à partir de 2019.

« Le football aujourd’hui, ce n’est pas que l’Europe et l’Amérique du Sud. Le monde a changé. Nous devons donc trouver un Mondial qui soit plus intéressant pour les clubs, mais aussi pour les supporters partout dans le monde« , a plaidé le dirigeant devant la presse italienne et espagnole. Actuellement, seul le champion de chacune des 6 confédérations et le champion du pays-hôte sont qualifiés. Cette année, Mamelodi Sundowns représente l’Afrique au Japon du 8 au 18 décembre prochains.