A l’issue de la finale du Mondial des moins de 20 ans, le Malien Adama Traoré a été désigné meilleur joueur du tournoi par le jury de la FIFA. Un titre qui récompense le Lillois, très en vue avec les Aiglons et une fois de plus décisif lors de la petite finale face au SénégaL


La consécration pour Adama Traoré. A la suite de la 3e place décrochée au Mondial des moins de 20 ans par le Mali, et la victoire finale de la Serbie, le milieu de terrain des Aiglons a été désigné Ballon d’Or adidas récompensant le meilleur joueur durant les trois semaines de compétition.

Absent lors de la CAN 2015 des moins de 20 ans qui avait vu les Maliens s’incliner en demi-finale face à cette même équipe du Sénégal, le Dogue, ainsi que deux autres de ses coéquipiers alors retenus par le LOSC, a su apporter un véritable plus à l’équipe de Faniery Diarra. « Je n’avais pas été là lors de la CAN des moins de 20 ans et donc lors de la demi-finale que nous avions perdu face au Sénégal. Mon entraîneur à Lille m’avait retenu, ils avaient besoin de moi en championnat« , a-t-il confié au micro de la FIFA. « Je m’étais promis d’aider du mieux que je pourrai mes copains en Coupe du monde. »

Et de quelle manière, le milieu de terrain devenant la pierre angulaire du jeu malien, se montrant décisif avec ses quatre buts et trois passes décisives sur les 11 buts maliens dans le tournoi. De quoi conquérir le jury, notamment après un match pour la 3e place remporté haut la main face aux Lionceaux de la Teranga et au cours duquel il est d’abord parvenu à ramener les siens dans la partie sur un somptueux coup franc (71e), avant de signer un doublé d’un nouveau coup de canon (83e). Même le portier sénégalais ne pouvait cacher son admiration.

« Il joue régulièrement en Ligue 1, il est souvent appelé chez les A du Mali : Il n’y a pas de hasard ! Adama Traoré est un très bon joueur, que j’ai d’ailleurs pris bêtement à la légère sur le coup franc, a salué Ibrahima Sy. « Je lui souhaite de continuer comme ça, sans prendre la grosse tête. Je crois que c’est ça le secret de la réussite. » Une réussite que l’intéressé a encore du mal à réaliser.

« Je n’arrive pas y croire. C’est inespéré. Je pensais vraiment que ce trophée finirait dans les mains d’un joueur serbe ou brésilien« , a-t-il confié. « En tout cas, je remercie mes partenaires, sans qui je n’aurai pas pu recevoir cette distinction. Je remercie aussi tous mes amis, ma famille, tous les Maliens qui nous ont soutenu sans relâche jusqu’à aujourd’hui. Honnêtement, je ne sais pas quel trophée me donne le plus de bonheur entre la médaille de bronze et ce Ballon d’Or. Tout ce que je sais, c’est que je suis heureux !«