Cloué au lit par une crise de paludisme, Bakaye Traoré, le milieu de terrain de Nancy, était tombé malade il y a un mois et demi au retour d’un match avec sa sélection et avait dû être hospitalisé à Rennes, où l’ASNL s’apprêtait à jouer. A ce moment-là, sa fièvre était montée à plus de 41°C. « Les médecins m’ont dit que j’avais failli tomber dans le coma, explique à L’Equipe l’international malien, de retour à l’entraînement collectif pour la première fois depuis sa crise. Je suis à la disposition du coach. S’il me demande de jouer dès dimanche contre Brest, ne serait-ce que quelques minutes, pas de problème. Je suis super motivé.«