Battus par Bordeaux (1-2) pour un but injustement validé, Nancy veut tourner la page. A commencer par Joël Sami, le défenseur congolais de l’ASNL, qui a du mal à avaler. « Cela a été très dur à encaisser mais il faut se dire que l’on ne peut plus rien faire après le match. Il faut même essayer de ne plus y penser ou plutôt utiliser cette injustice pour provoquer une révolte. C’est ce qui était arrivé après notre défaite à Marseille et nous avions battu Lorient au cours d’un match costaud. Nous sommes déterminés à prouver que malgré toutes ces injustices, nous sommes capables de gagner des matchs et de nous en sortir », a-t-il expliqué sur le site officiel du club lorrain.