Nice : Atal vole au secours de Galtier

Le joueur de l’OGC Nice, Youcef Atal, est l’un des rares à ne pas avoir livré de témoignage à charge contre l’ex-entraineur du club niçois, Christophe Galtier, plus que jamais dans l’œil du cyclone après des révélations accablantes sur des propos discriminatoires qu’il aurait tenus lors de son passage éphémère sur la côte d’Azur en 2021-2022.

L’étau se resserre autour de Christophe Galtier. Ce mardi 5 décembre, huit mois après les premiers remous suscités par la divulgation de ses propos islamophobes et racistes prétendument tenus à Nice, L’Équipe a révélé le contenu des auditions des joueurs et de l’encadrement azuréens, à 10 jours du procès de l’entraineur pour « harcèlement moral et discrimination ». Frédéric Gioria, ancien joueur des Aiglons et entraîneur-adjoint à l'époque, a déclaré aux policiers que l’actuel coach d'Al-Duhail au Qatar aurait qualifié les internationaux algériens Youcef Atal et Hicham Boudaoui de « sales types » lors d'une séance d'entraînement. « Le pire, ce sont les Algériens », aurait-il ajouté, au motif qu’ils sont « trop dans l’extrême » dans la religion.

Atal dit ne jamais avoir été témoin de propos déplacés de Galtier

Youcef Atal, végétant actuellement dans une voie de garage chez les Rouges et Noirs, et épinglé par la justice française lui aussi, en raison du partage d’une vidéo appelant à « un jour noir pour les Juifs » dans le contexte du conflit israélo-palestinien, a également été entendu. Sans charger son ex-coach. Comme l'explique le quotidien sportif, l’arrière droit des Fennecs (34 sélections, 2 buts) a expliqué qu’il existait des « bruits » pesant sur le vestiaire et l’ambiance à ce moment-là, mais qu’il n’a jamais été le témoin direct de propos déplacés de la part du tacticien marseillais. Il a tout juste dit avoir été informé qu'il figurait sur la liste des indésirables, principalement des joueurs de confession musulmane, que Galtier aurait transmise au directeur du football de l’OGCN d’alors, Julien Fournier. « Une liste que personne n'a jamais vue », se défend en parallèle le clan Galtier. Le milieu relayeur des Verts Hicham Boudaoui a en revanche estimé avoir subi des « pressions » à l'approche du ramadan.

Pendant ce temps, les avocats du technicien passé par le PSG la saison dernière ont déclaré que leur client « attend enfin ce débat public et contradictoire où il démontrera qu'il n'a évidemment jamais discriminé ou harcelé quiconque ». Affaire à suivre…

Nice : Atal vole au secours de Galtier
Prudence Ahanogbe