Nice : “les Algériens les pires”, “King Kong”, un Ivoirien “racaille”… Nouvelles accusations contre Galtier !

​Christophe Galtier, l'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain, traverse une période tumultueuse loin de la France. À seulement dix jours du début du procès de l'ex-défenseur du TFC (1990-1993) pour harcèlement moral et discrimination pendant son passage à l'OGC Nice, de nouvelles révélations émergent.

Ce mardi, le quotidien L’Équipe a révélé des extraits des auditions de certains acteurs du dossier, dont Frédéric Gioria, ancien joueur du club azuréen et entraîneur-adjoint à l'époque. Il affirme que l'actuel entraîneur d'Al-Duhail (première division qatarienne) aurait qualifié les Fennecs Youcef Atal et Hicham Boudaoui de “sales types” lors d'une séance d'entraînement. “Le pire, ce sont les Algériens“, aurait ajouté le technicien, les considérant comme “trop dans l’extrême” dans leur pratique religieuse.

De son côté, l'international ivoirien Hassane Kamara, latéral gauche du Gym à ce moment-là, assure que Galtier l'a qualifié de « racaille » et affirme avoir été mis de côté en raison de sa confession musulmane. Des accusations d'islamophobie donc, mais aussi de racisme. Hachim Ali Mbaé, analyste vidéo de l’OGC Nice, raconte ainsi un épisode survenu en septembre 2021 lors d'un match entre l'ASSE et le club azuréen. À la mi-temps, Galtier aurait qualifié deux joueurs noirs de l'équipe stéphanoise, le Camerounais Harold Moukoudi et Mickaël Nadé, de “deux King-Kong“…

Christophe Galtier dément

En septembre dernier, Galtier avait vivement nié ces accusations sur Canal+, déclarant fermement : “C'est faux, archi faux. Les gens du football, les joueurs et dirigeants me connaissent. On sait qui je suis. Évidemment, dans une telle affaire, on retient cette phrase, pas tous les gens qui ont apporté leur soutien (…) Je vais m'expliquer au mois de décembre. Je ne suis pas accusé de racisme. La première (accusation), c'est pour harcèlement moral, la deuxième (pour) discrimination sur certains joueurs“.

Selon L'Équipe, les avocats de Galtier affirment que l'entraîneur est “déterminé” et “attend enfin ce débat public et contradictoire où il démontrera qu'il n'a évidemment jamais discriminé ou harcelé quiconque. Tout son parcours professionnel, sa réputation témoignent de sa personnalité irréprochable. »“.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.