Après le terrible attentat dans un stade début juin (40 morts), le Nigeria est à nouveau frappé par l’explosion d’une bombe. Cette fois, c’est un centre de retranmission de la Coupe du monde, situé à Damaturu, dans le Nord du pays, qui a été pris pour cible alors que des supporters assistaient à Brésil-Mexique, mardi soir. 21 morts et 27 blessés sont à déplorer. La bombe aurait été dissimulé dans un pousse-pousse stationné devant le centre. L’attaque est attribuée à Boko Haram, qui considère le football comme une « perversion occidentale ».