Ami de Pape Diouf depuis 45 ans, le sélectionneur du Togo, Claude Le Roy, pleure la disparition du Franco-Sénégalais, décédé mardi à l’âge de 68 ans des suites du coronavirus. Le technicien planche déjà sur l’organisation d’un ou deux match(s) de gala en sa mémoire.

«Pape aimait cette ville (Marseille) et la ville l’aimait. Il faudra d’ailleurs absolument organiser un match en son honneur à Marseille. Pareil à Dakar au Sénégal», a plaidé le vainqueur de la CAN 1988 dans les colonnes de France Football. «J’ai d’ailleurs déjà commencé à en parler à quelques personnes. Mais je suis sûr que tout le peuple marseillais serait content de lui rendre hommage. Pape mérite ça

Joseph-Antoine Bell, Basile Boli, Marcel Desailly, François Omam-Biyik, Abedi Pelé, Rigobert Song, Marc-Vivien Foé, Habib Beye, Frédéric Kanouté, Didier Drogba, André et Jordan Ayew… Au vu des nombreux talents qui ont collaboré avec le défunt, l’hommage promet d’être inoubliable.