Récemment, les cris de singe adressés par les supporters de l’Inter Milan au défenseur central de Naples, Kalidou Koulibaly, ont remis en avant le problème du racisme dans le football ainsi que l’attitude des arbitres, l’officiel en question ayant refusé d’interrompre la rencontre. Pour la légende Samuel Eto’o, confrontée à ce fléau à plusieurs reprises, il faut que les joueurs noirs se serrent les coudes et quittent le terrain dès que l’un d’eux se retrouve confronté à de tels incidents.

« Si les joueurs de couleur disent : ‘On ne joue pas’, alors beaucoup de gens vont perdre de l’argent. Et quand tu touches à la poche de quelqu’un, je peux te dire qu’il va trouver des solutions« , a glissé le buteur camerounais dans le documentaire Je ne suis pas un singe diffusé dimanche par Canal+. Le symbole serait encore plus fort si tous les coéquipiers du joueur visé, quelle que soit leur origine, décidaient de quitter le terrain en même temps.