Après les cris racistes qui ont ciblé son défenseur Kalidou Koulibaly lors du match contre l’Inter Milan (0-1), l’entraîneur de Naples, Carlo Ancelotti, a menacé de demander à ses joueurs de quitter le terrain si un incident de ce genre se produit à nouveau. Malgré la réponse assez sèche de la Fédération italienne à cette initiative, le technicien en a remis une couche en conférence de presse.

« L’UEFA a dit que nous avions raison. J’ai été surpris d’entendre le chef de notre Fédération et le chef des arbitres dire le contraire. L’arbitre aurait dû arrêter le match et il ne l’a pas fait. S’il n’a pas commis d’erreur technique en expulsant Insigne et Koulibaly, il en a fait une grosse en n’arrêtant pas le match comme les prévoient les règles de l’UEFA. Si cela se reproduit, nous arrêterons de jouer. Nous resterons sur le terrain et nous ne jouerons pas, nous laisserons les adversaires marquer« , a répété le Transalpin. Au moins, Ancelotti essaie de faire bouger les choses…