Tshabalala, un nom qui aura marqué toute une génération. 11 juin 2010, l’Afrique accueille la première Coupe du monde de son histoire. Le pays hôte, l’Afrique du Sud, lance la fête face au Mexique. A la 54e minute du match d’ouverture, Tshabalala, Siphiwe de son prénom, entre dans l’histoire en profitant d’une passe en profondeur de Reneilwe Letsholonyane pour ouvrir le score d’une superbe frappe en pleine lucarne ! Un moment inoubliable malgré l’égalisation mexicaine signée Rafael Márquez en fin de partie (1-1).

«C’était une atmosphère incroyable ce jour-là», raconte encore Tshabalala, alors sociétaire des Kaizer Chiefs, au micro de RFI. «Cela a toujours fait partie de notre culture d’avoir des ambiances de fêtes et des vuvuzelas. Donc je n’étais pas surpris quand le stade est entré en ébullition après mon but.»

Ensuite balayés 3-0 par l’Uruguay, les Bafana Bafana termineront 3es de leur poule malgré un succès de prestige face aux Bleus lors du 3e match (2-1). Le Ghana portera les couleurs de l’Afrique jusqu’en quart de finale, échouant de manière frustrante contre l’Uruguay au bout de la nuit (1-1, 2-4 t.a.b).

Le but de Tshabalala en vidéo