En 2017, l’AS Rome vendait Mohamed Salah à Liverpool pour «seulement» 42 millions d’euros. Cette décision a valu beaucoup de critiques au club italien, surtout que Francesco Totti, fraîchement retraité à l’époque, vient de confirmer que l’ailier égyptien n’avait absolument pas demandé à quitter la Louve, qui l’a surtout poussé vers la sortie.

«Il ne nous a pas abandonnés. À cette époque, le club était en crise (financièrement). Ce n’est pas lui qui est parti, clarifions les choses», a soutenu la légende romaine sur Instagram. Un bien mauvais calcul de la part des Giallorossi car la valeur du Pharaon, auteur de débuts tonitruants chez les Reds, explosera quelques mois plus tard pour grimper rapidement à 150 M€ (il est aujourd’hui estimé à 120 M€).