Convoqué par le sélectionneur nationale du Cameroun, Denis Lavagne, dans le groupe qui doit affronter le Cap Vert le week-end du 7 septembre dans le cadre du match aller pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013, Samuel Eto’o ne va pas répondre à sa sélection. Dans un courrier adressé à sa Fédération, l’attaquant de l’Anzhi Mackachkala a tenu à justifier les raisons de son refus d’honorer une nouvelle sélection, et ce alors qu’il devait faire son grand retour après huit mois de suspension.


(De nos correspondants)

Dans une lettre ouverte adressée à sa Fédération, Samuel Eto’o annonce qu’il renonce à répondre à la convocation du sélectionneur Denis Lavagne. Quelques heures seulement après sa convocation pour le match Cameroun-Cap Vert, comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013, le capitaine de retour après huit mois de suspension, a décliné l’invitation. « Je viens d’être notifié de ma sélection pour le match opposant l’équipe du Cameroun à celle du Cap Vert comptant pour le dernier tour éliminatoire de la CAN 2013. Y faisant suite, j’ai le regret de vous informer de ma décision de suspendre toute participation en sélection, compte tenu du fait que, les insuffisances que j’ai eu à décrier de façon récurrente en tant que capitaine demeurent« , écrit le capitaine de l’Anzhi Makachkala dans une lettre envoyée au président de la Fédération camerounaise de football, Iya Mohammed.

L’ancien goléador du FC Barcelone fait remarquer dans le même courrier que l’équipe nationale, fanion du Cameroun, continue toujours de baigner dans un environnement caractérisé par l’amateurisme et la mauvaise organisation qui sont incompatibles avec les exigences du sport de haut niveau. Il veut bien croire que les amoureux des Lions Indomptables sauront comprendre sa démarche qui vise selon lui « uniquement à attirer l’attention de tous sur la nécessité impérieuse de professionnaliser la gestion de cette équipe, véritable institution, qui a tant apporté à notre nation et dont on peut encore légitimement beaucoup attendre. »

Quel avenir avec la sélection ?

Samuel Eto’o Fils avait été suspendu de la sélection en décembre 2011 à la suite du refus de l’équipe nationale d’aller livrer un match amical en Algérie. Alors qu’ils venaient de remporter la LG Cup à Marrakech au Maroc, les Lions Indomptables avaient refusé d’embarquer pour l’Algérie voisine évoquant des primes non payées. Cette décision avait valu à quelques uns parmi eux une comparution devant le Conseil de discipline de la Fédération camerounaise de football. Cette dernière avait condamné le capitaine Eto’o et son vice-capitaine à des peines jugées très lourdes et infondées par de nombreux amoureux du ballon rond.

Depuis la convocation de Samuel Eto’o, survenue vendredi, par Denis Lavangne, le doute persistait quant à sa participation effective au stage qui commence ce 28 août au Sénégal. Depuis sa suspension pour huit mois, l’ancien attaquant de l’Inter Milan s’était montré très discret sur tout sujet concernant les Lions Indomptables. Dans la tanière, en juin dernier, Denis Lavagne, le sélectionneur avait déjà ouvert le débat sur la succession d’Eto’o au poste de capitaine. Une situation qui avait contribué à détériorer d’avantage l’ambiance au sein de l’équipe en ravivant les guerres de clans. Si la décision du goléador camerounais est maintenue, il s’agira là d’un coup dure pour les Lions Indomptables qui peinent à sortir la tête de l’eau. Quand à l’administration du football camerounais, le changement n’est pas pour demain.