Séwé Sport : Plus dure est la chute

Elimination précoce en Ligue des champions, une seule victoire en neuf matches de championnat : le Séwé Sport traverse un début de saison chaotique. Mardi, l’entraîneur historique Gervais Rigo n’a pas été reconduit dans ses fonctions, plongeant définitivement le club dans la crise. Comment les Portuaires en sont-ils arrivés là ?


Annus horribilis pour le Séwé Sport de San Pédro. Triples champions de Côte d’Ivoire, finalistes malheureux de la dernière Coupe de la CAF, les Portuaires mangent leur pain noir. Ils n’ont goûté aux joies de la victoire qu’une seule fois cette saison en neuf matches de championnat et trustent le bas de tableau. La situation n’est pas plus reluisante à l’échelle continentale. Loin s’en faut. Les Séwékés ont été sortis dès le tour préliminaire de la Ligue des champions par l’AS Kaloum dimanche (1-2 ; 1-1). Affront suprême, leur adversaire disputait son match à domicile non pas en Guinée mais à Bamako à cause d’Ebola.

Mardi, le couperet s’est abattu sur la tête de Gervais Rigo et a sanctionné un début de saison catastrophique : l’entraîneur des Portuaires a été limogé. Ou plus exactement non reconduit au terme de son contrat qui prenait fin dimanche. En poste depuis deux ans, le technicien de 45 ans avait été de tous les titres. “Mars 2013-mars 2015, ça a duré deux saisons avec deux titres de champion de Côte d'Ivoire, deux Supercoupes et une finale de coupe nationale; un quart de finale de Ligue des Champions et une finale de coupe CAF“, rappelle-t-il sur sa page Facebook.

Neuf départs à l'intersaison

Comment le Séwé Sport, qui donnait l’impression d’être invincible il y a quelques mois encore, en est-il arrivé là ? La faute à la vague de départs survenus en janvier, à l’issue du parcours en Coupe de la CAF. Pas moins de neuf joueurs ont migré vers de nouveaux horizons. En premier lieu, le duo composé du milieu offensif Roger Assalé, élu meilleur joueur du dernier championnat et présent à la CAN, et du milieu défensif Christian Koffi Kouamé.

Le départ du gardien Sylvain Gbohouo a également constitué un véritable coup dur pour les Séwékés. Héroïque lors de la finale retour de la Coupe de la CAF, le champion d’Afrique a, comme ses deux compères, rejoint le TP Mazembe. Arnaud Kouyo, son successeur, a connu de grosses difficultés, avec notamment un but casquette et lourd de conséquence encaissé lors du match aller de Ligue des champions.

Survenu après la défaite mal digérée contre Al Ahly en finale de la Coupe de la CAF, le problème est aussi mental. Comme le Borussia Dortmund ces derniers mois et d’autres grands clubs en difficulté, les Portuaires ont eu du mal à voir la réalité en face. Plutôt que de prendre le taureau par les cornes, Gervais Rigo et ses troupes n’ont eu de cesse de marteler que le Séwé n’est “pas en crise“. L’électrochoc provoqué par le renvoi du technicien sera-t-il suffisant pour redynamiser les triples champions et leur permettre de sauver une saison qui s’annonce déjà ratée ? Rien n’est moins sûr.

Séwé Sport : Plus dure est la chute
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !