Aider les jeunes passionnés de ballon rond à se faire un nom à travers le futsal, telle est l’ambition de l’association Impulstar. Elle organise un grand tournoi de foot en juin et juillet qui leur permettra de montrer leur talent en présence de recruteurs. Un projet parrainé par le capitaine de l’équipe de Lille, Rio Mavuba, et le rappeur Soprano.


Devenir une star du football grâce au futsal est possible. Bernard Messi N’tsama et Meissa Ndiaye ont créé l’association Impulstar en septembre 2010 pour permettre aux passionnés du ballon rond âgés de 14 à 16 ans issus des milieux urbains d’être repérés par des recruteurs lors d’un grand tournoi de football en salle. « Ces jeunes ont du talent mais n’ont pas la chance de se faire connaître. En organisant ce tournoi en présence de recruteurs, nous les aidons à réaliser leur but« , explique Messi N’Tsama.

Les participants vont devoir montrer de quoi ils sont capables. Cent vingt huit équipes des huit départements d’île-de-France seront sélectionnées pour les éliminatoires qui se déroulement dès le mois de juin aux centre football indoor du Five de Bobigny à Créteil. Les 16 meilleures concourront à la grande finale le 3 juillet au stade Charlety. « C’est une superbe idée. Le football en salle constitue un véritable avenir pour les jeunes« , estime Rio Mavuba, capitaine du LOSC, champion de France en titre, qui tout comme le rappeur Soprano, n’a pas hésité à parrainer le projet. Le tournoi sera aussi marqué par la présence d’invités de prestige issus du football professionnel : Moussa Sow (LOSC), Youssef El Arabi (SM Caen), Loic Remy (OM), Mathieu Bodmer (PSG)…

Professionnaliser le futsal

Les joueurs professionnels sont bien placés pour comprendre que le ballon rond en salle peut constituer pour les jeunes générations un tremplin pour l’emploi. A l’instar d’El Arabi, star du futsal devenu international marocain, la plupart d’entre eux ont fait leur premiers pas après avoir joué durant des années en salle. Leur présence est aussi un moyen de soutenir Impulstar qui souhaite professionnaliser le football en salle. « La formation française en football est perfectible et le futsal est une passerelle pour le monde professionnel« , juge Rio Mavuba, qui estime que « ce grand tournoi est une véritable chance pour les jeunes« . Un grand tournoi, qui promet d’être festif, puisque le chanteur Soprano a promis de son coté « de mettre de l’ambiance tout au long de la compétition pour encourager les jeunes, leur donner des conseils et leur montrer qu’ils sont avant tout là pour s’amuser« .

Un projet sans subventions

Football ne rime pas forcément avec argent. Le projet est ambitieux mais le financement n’est toujours pas d’actualité. Pour le moment, les principaux membres de l’association ont dû débourser leurs propres économies pour le concrétiser. « Nous sommes parrainés par beaucoup d’entreprises comme Adidas par exemple qui nous a fourni du matériel. Mais aucune ne nous subventionne« , explique Meïssa Ndiaye. Le jeune homme souligne notamment que la Mairie de Paris leur a prêté main forte en leur réservant une salle du stade Charlety. « Au moment où l’on a voulu déposer un dossier auprès de la Mairie pour espérer recevoir du soutien financier, il était trop tard. La date limite des dépôts de dossier était passée, affirme-t-il. Mais nous tenions absolument à ce que le tournoi soit organisé cette année. »

Un contre temps qui n’a pas freiné l’ardeur d’Impulstar qui est bien décidée à atteindre son objectif en attirant toujours plus de recruteurs. L’association prévoit une nouvelle édition tous les ans et compte prôner l’expérience à l’échelle nationale.

 Plus de détails: