Réuni ce vendredi à Doha au Qatar en marge de la Supercoupe d’Afrique, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a publié un communiqué. Dans celui-ci, l’instance apporte des précisions sur le rapport réalisé par le cabinet d’audit PWC dont les conclusions accablantes avaient en partie fuité dans la presse. «Invité à cette session du Comité Exécutif, le cabinet PWC ne s’est pas présenté», a d’abord indiqué la CAF, ce qui en dit long sur l’état des rapports entre les deux parties…

«Le Comité Exécutif conteste les allégations non fondées contenues dans ce rapport», écrit la CAF pour annoncer la couleur. Concernant les accusations de détournement des subventions de la FIFA, l’instance reste ainsi droit dans ses bottes en rappelant que «l’utilisation est strictement encadrée par des procédures de la FIFA elle-même. Pour rappel, les années 2015, 2016, 2017 ont fait l’objet d’un audit de la FIFA à travers des cabinets internationaux au nombre desquels figure PWC.»

Epinglée dans le rapport de PWC pour avoir pris en charge financièrement des funérailles, l’instance s’est justifiée. «Il s’agit d’actes de solidarité en faveur de familles de personnes ayant servi le football africain dont la famille de feu Hussein Swaleh décédé de retour de mission dans le crash d’un avion», a écrit la CAF.

Concernant l’affaire Tactical Steel (un contrat d’équipementier jugé surfacturé), l’instance affirme qu’elle «se tient à disposition afin de fournir toutes les justifications concernant cette opération» en prenant soin de rappeler qu’elle avait été «autorisée au préalable par le Comité Exécutif.»

122 mesures à mettre en place

La CAF a ensuite présenté le plan «Transform CAF 2021», une feuille de route pour la période 2020-2021 ambitionnant de révolutionner le fonctionnement interne de l’instance. «Ce plan structurant a pour ambition de concrétiser en 2 ans la mutation de la CAF et la transformation en une organisation gérée conformément aux meilleurs standards internationaux. Cette feuille de route capitalisera sur les actions structurantes déjà entamées ou finalisées depuis 2019. ‘Transform CAF 2021’ comporte 4 axes de travail. Il s’agit de l’organisation et la gouvernance, les compétitions, l’arbitrage, et le développement de l’infrastructure. Ces 4 axes sont déclinés en 122 mesures dont 17 ont été jugés prioritaires et devront être finalisées à juin 2020», précise la CAF.

«Un rapport trimestriel de l’avancement de ‘Transform CAF 2021’ sera publié sur le site de la CAF à partir de juin 2020. Par ailleurs, des conférences de presse dédiées à cette transformation seront tenues semestriellement à partir de juin 2020», a conclu l’instance en promettant la plus grande transparence.