Togo : “vous nous faites ch***”, Adebayor n’en peut plus des Eperviers !

Après le nul décevant des Eperviers face au Soudan du Sud (1-1), mercredi à Lomé lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Emmanuel Adebayor est monté au créneau.

Furax, la légende du football togolais s'est complètement lâchée sur le réseau social Tik Tok  : « Vous n’arrivez même pas à gagner un simple Soudan du Sud. Vous nous fatiguez à la fin. Vous nous faites ch*er. J’ai déjà eu à vous faire des reproches par le passé, on m’avait traité de jaloux. Mais pour être jaloux de quelqu’un, il faut bien que la personne soit en avance sur vous. Je vais vous envier pourquoi ? », a demandé ironiquement l'ancien attaquant d'Arsenal, de Manchester City ou encore du Real Madrid.

Victoire impérative face à la RDC ce dimanche

Il faut dire que le scénario de la rencontre n'a pas fait qu'exaspérer le Mondialiste 2006. Après l'ouverture su score de Khaled Narey à la 61e minute, les Eperviers n'ont tenu le résultat que 7 petites minutes, puisque Roger Aholou a concédé un but contre-son-camp à la 68e. Le score n'a plus bougé ensuite et le Togo, 4e du groupe B avec 3 points au compteur, n'a toujours pas remporté le moindre matchs dans ces éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Les Eperviers ont en effet concédé 3 nuls lors de leurs 3 rencontres, et pointent déjà à 4 longueurs du surprenant leader, le Soudan. Le Sénégal, mastodonte de cette poule B, pointe à la 2e place avec 5 unités. Pour rester en vie et croire au Mondial 2026, les hommes de Paulo Duarte seraient bien inspirés de ramener au moins un point de leur périlleux déplacement face à la RD Congo ce dimanche au Stade des Martyrs de Kinshasa. Vingt ans après leur seule et unique participation au Mondial en Allemagne, l'histoire serait pourtant belle mais elle semble (très) mal embarquée.

Togo : “vous nous faites ch***”, Adebayor n’en peut plus des Eperviers !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.